Philippe Starck, le maitre de la décoration d’intérieur

0

Philippe Starck, né le 18 janvier 1949, est un designer français connu depuis le début de sa carrière dans les années 1980 pour ses œuvres dans le domaine du design d’intérieur et des produits industriels et architecturaux, y compris le mobilier.

Carrière

Fils d’André Starck, ingénieur aéronautique et fondateur de l’Avion André Starck, Philippe Starck a commencé ses études à l’établissement Notre-Dame de Sainte-Croix à Neuilly. Il a ensuite étudié à l’école Camondo à Paris, sous la direction d’Henry Malvaux. Depuis décembre 2007, il est marié à Jasmine Abdellatif, avec qui il a eu une petite fille en mai 2011. Il a choisi pour ses enfants des noms originaux : Ara, Oa, Lago, Kymolopea et Justice Starck. Sa fille aînée Ara, peintre et musicienne, a collaboré à certains des projets de son père, comme la décoration du palais parisien, l’hôtel Le Meurice, à partir duquel elle a conçu la toile du plafond du restaurant Le Dali ou, plus récemment, l’hôtel Brach à Paris. Philippe Starck a commencé sa révolution stylistique en créant des boîtes de nuit à la fin des années 70. Lorsqu’il a été choisi en 1983 par le Président Mitterrand pour être l’un des designers à réimaginer les appartements présidentiels privés du Palais de l’Élysée, le jeune Starck s’est mis sous les projecteurs. Il reste proéminent. En appliquant son travail à tous les domaines, aux produits de la vie quotidienne (meubles, presse-citrons, vélos électriques, éoliennes individuelles), à l’architecture (hôtels, restaurants qui aspirent à être des lieux stimulants) et à l’ingénierie navale et spatiale (méga yachts, module d’habitation pour tourisme spatial privé), il pousse les limites et critères du design, et devient l’un des créateurs visionnaires et reconnus de la scène contemporaine internationale. En septembre 2017, le Salon du Meuble de Milan a remis son prix pour la deuxième année consécutive au Théâtre des Arts de la Triennale. Parmi les lauréats figurait Philippe Starck, lauréat du prix du meilleur designer. Il rêve de solutions si vitales qu’il a été le premier Français à être invité aux conférences TED (Technologie, Divertissement & Design) aux côtés de participants renommés tels que Bill Clinton et Richard Branson.

Design

Philippe Starck déclare dans Casa Vogue que son concept de design démocratique est basé sur l’idée suivante : donner des pièces de qualité à des prix accessibles au plus grand nombre de personnes. Diminuer le prix tout en augmentant la qualité, c’est sa conscience politique. En 1969, Starck conçoit une structure gonflable, basée sur l’idée de matérialité, qui reflète son intérêt précoce pour les espaces de vie. Peu de temps après, Pierre Cardin, séduit par le design iconoclaste, lui offre le poste de directeur artistique dans sa maison d’édition. En 1970, Philippe Starck fonde sa première société de design industriel, Starck Product, qu’il rebaptisera plus tard Ubik d’après le célèbre roman de Philip K. Dick. C’est là qu’a commencé le travail avec les plus grands fabricants de design en Italie tels que Driade, Alessi, Kartell et dans toute l’Europe, Drimmer en Autriche, Vitra en Suisse et Disform en Espagne, par exemple. En 1983, le président François Mitterrand, sur la recommandation de son ministre de la Culture, Jack Lang, a choisi Starck pour rénover les appartements privés du président à l’Élysée. L’année suivante, il a conçu le Café Costes. Au fil des ans, Starck a travaillé avec certaines des plus grandes marques italiennes de meubles, notamment en créant la chaise générique emblématique de Kartell, la table innovante Lady Hio pour Glass Italia et les canapés et fauteuils chics pour Cassina et Driade.

Autres projets

En novembre 2012, Starck publie son premier livre d’interviews, Impression d’Ailleurs, avec Gilles Vanderpooten. Il y exprime son point de vue sur les défis qui attendent le monde à venir : écologie, solidarité, jeunesse, science et, en tant qu’humaniste, suggère des moyens de faire la différence. Ses œuvres font partie des collections des musées européens et américains, dont le Musée National d’Art Moderne (auquel il a fait don de plusieurs pièces, notamment des prototypes), le Musée des Arts Décoratifs à Paris, le MOMA et le Brooklyn Museum à New York City, le Vitra Design Museum à Bâle et le Design Museum à Londres. Plus de 660 de ses créations ont été répertoriées dans les collections publiques françaises en 2011. Le Centre Pompidou de Malaga a accueilli du 10 mai au 17 septembre 2017 une exposition sur le créateur français Philippe Starck (Paris, 1949), qui a donné un aperçu à la fois des divers domaines et des différentes techniques avec lesquels il a réalisé son travail. Le projet a rassemblé une grande quantité de dessins, d’esquisses et de propositions qui ont cherché à révéler l’essence du processus créatif de Starck. L’exposition a plongé tout visiteur dans le travail prolifique de ce designer, de sa réflexion sur le monde du design, son utilité et ses défis à la construction concrète de prototypes et d’objets, comme l’ensemble des « Instructions pour construire une maison », la Maison Starck. Outre les dessins et les projets, l’exposition a été complétée par un nombre important d’objets créés par Starck dans le domaine du design industriel et de la décoration intérieure, tels que le célèbre squeezer conçu en 1988, le téléphone Alo (1994), la chaise La Marie (1996), le fauteuil Louis Ghost (2000), la lampe D’E-light (2009) ou Ipanema avec sandales Starck (2013).

Messages politiques

Des messages politiques parfois pointus se retrouvent dans des projets tels que la subversive Gun Lamp (Flos, 2005), le lampadaire Superarchimoon (Flos, 2000), les « Haaa !!!! et Hooo !!! » que Starck a imaginé avec l’artiste américaine Jenny Holzer (Flos/Baccarat, 2009) et les chandeliers de la collection Darkside, avec le chandelier Zenith (Baccarat, 2005). Soucieux de l’environnement et de l’écologie, il a créé le catalogue Good Goods avec La Redoute. Il a également créé AOA, une entreprise d’aliments biologiques. Ses dernières créations écologiques sont la voiture électrique V+ Volteis, le vélo Pibal pour la ville de Bordeaux, les chaises Zartan pour Magis et Broom by Emeco.

En bref, Philippe Starck est alors une star de renom dont ses talents ont été employés par les plus grands. Grâce à son parcours, il a pu faire passer certains messages et sa vision de la décoration et du design.

Related Posts